Un week-end bien chargé

Comme il n’y avait pas grand chose à faire ce week-end, j’ai commencé par réinstaller mon laptop afin de stocker mes données et mon swap sur une partition cryptée, ce qui m’évitera de mauvaises surprises en cas de vol ou pour décourager les curieux.

Ensuite j’ai installé Ubuntu Intrepid Ibex sur ma PS3, avec cette version, tout fonctionne bien sans efforts. Il suffit de suivre les instructions du site psubuntu.

J’ai ensuite installé Ubuntu sur mon central VoIP centraltelephonique.ch afin de pouvoir y ajouter les logiciels nécessaires au fonctionnement du nouveau tux droid que j’ai reçu (espérons qu’il s’entende avec mon nabaztag tag).

tux droid rejoint nabaztag
tux droid rejoint nabaztag

J’ai fait cette installation sur mon central téléphonique personnel notamment parce que tux droid, contrairement au nabaztag, nécessite l’utilisation permanente d’un dongle USB en forme de poisson (nommé fux) ce qui signifie que son ordinateur doit être allumé en permanence si l’on souhaite que ce robot fasse quelque chose. Une autre difficulté vient du fait que la fonction text-to-speech ne fonctionne pas en 64 bits et que mon PC tourne avec un système d’exploitation 64 bits.

fux connecté à un alix
fux connecté à un alix

J’ai indiqué le détail des instructions pour mettre en place cette solution sur le wiki du site communautaire de tux droid : http://wiki.tuxisalive.com/index.php/Alix.

Robinets lumineux : service client impécable

Mon robinet lumineux étant tombé en panne et comme je ne pouvais pas faire marcher la garantie en raison de sa provenance, j’ai contacté directement le fabricant (qui ne fait pas de la vente directe) afin de voir avec eux comment réparer cet objet essentiel ;-).

faucet light
robinet lumineux

Le service clients m’a rapidement répondu avec quelques conseils qui n’ont malheureusement pas fonctionné. J’ai alors démonté cet accessoire et ai remercié Terra du service clients.

Quelques jours plus tard, elle me recontacte en me demandant mon adresse pour m’envoyer un remplacement et ce alors même que je n’avais rien acheté directement chez eux et qu’elle n’avait aucune preuve d’achat ! Ça c’est ce que j’appelle un bon service client !

Avoiding feature regressions should be more important than (exact) time based releases

I really like the fact that Ubuntu releases are time based. However I think that we should not let so easily core/main features just stop working and let the release ship nevertheless.

Some examples with Intrepid :

I mean basic printing, burning/using CDs not working in a 2008 operating system, than can’t be real, right ?

My (humble) proposal :

  • Any default feature that was previously working and is not working anymore should be a release blocker (of course explicit exception could be granted by the release team on a case by case basis).
  • There should be an easy way in launchpad to mark and track such regressions.
  • Release dates should be planned in the beginning of the month instead of the very end of the month so that if more time is needed we won’t have to renumber the release.

The fact that Intrepid release notes are so big should be an other indication as to why it was too early to release Intrepid IMHO.

I’m not whining or blaming anybody here, I can fix all these problems for my specific computers. However I think that users expect that what was working before will somewhat continue to work in the new release (I’m not speaking about performance regressions, regressions in packages not in main here, I know that we cannot avoid every regression). This is far more important than releasing on the exact planned day.

SSH and telnet protocol handler for Firefox

I manage quite a lot of different computers, network devices, etc. As we are using an internal web based documentation system I thought it would be useful to be able to just click on ssh://user@thiscomputer.com and telnet://thisdevice.com links and have Firefox open a terminal where I’d be connected to this specific machine.

As with most things computer related in the Internet era, someone else had already just done that. I modified his script a little bit so it’ll work with links specifying ssh keys and port :

  1. save the following zsh script into a file (let’s call it ~/.scripts/firefox-handler.zsh) (if you don’t have zsh, install it using your package manager or fix the script to use whatever shell you want).
    #!/bin/zsh
    url=$1
    proto=${url//:*/}
    data=${${url//*:///}%/}
    
    #makes -i $HOME/.ssh/id_rsa_foo work
    data=${data//%20/ }
    data=${data//$HOME/$HOME}
    #/makes -i $HOME/.ssh/id_rsa_foo work
    
    /usr/bin/gnome-terminal -e "$proto $data"
  2. chmod +x ~/.scripts/firefox-handler.zsh
  3. in Firefox go to about:config and add the following two strings (right-click -> new -> string) network.protocol-handler.app.ssh and network.protocol-handler.app.telnet and put nothing as the value (for a yet unknown reason, it doesn’t work if you specify the path to your script right now)

Restart Firefox, you should now be able to click on ssh and telnet links and also type those URIs in your location bar and it should ask you with what application you want to open it, you can now browse to the location of the previously created script and check the box « don’t ask me again ». As an added bonus, you can also use those URIs as bookmarks which I find quite handy.

Thème de soirée pour vendredi 7 novembre

Salut à tous !

Comme nous n’arrivons pas à nous décider, voici un sondage qui va vous permettre à vous en tant que participants d’influencer le thème de notre petite soirée annuelle.

N’hésitez pas à faire d’autres propositions dans les commentaires !

[poll id=1]

Mise à jour, 5 novembre :

Après une victoire éclatante de « Héros et héroïnes » proposé par votre serviteur et ce, malgré les tentatives de fraudes répétées de Streum et les pressions de Boris pour faire passer l’ « American Dream », je me suis dit qu’il fallait également servir ces deux grands électeurs et suis finalement parvenu à atteindre une sorte de consensus absolu :

Copyright © Jonathan « Max » Ernst

Nous nous réjouissons de voir ce que vous êtes capables d’improviser en quelques jours ! N’oubliez pas d’amener de quoi alimenter le bar à cocktail 😉

P.S. Merci de ne pas amener toute la ville avec vous afin d’éviter que nous terminions la soirée bien malgré nous à la cave et que celle-ci se transforme en foire des métiers (de construction).

Ubuntu 8.10 « Intrepid Ibex » testing

It now makes about four months I’m testing the future release of Ubuntu. Ubuntu 8.10 is now nearing official release and I wanted to share my current « Intrepid Ibex » experience (based solely on my (and my users’) need/hardware).

The good

  • Updated packages. Kernel, GNOME, Network Manager, Pidgin, to name a few have all received a lot of welcomed improvements. OpenVPN connexions from Network Manager now nearly works well (there are still some minor annoyances though LP #279517, #279514 and #279512) and Pidgin uses the new MSN protocol (offline messaging, ugly emoticons sending and so on).
  • Fortunately a lot of the regressions I have previously encountered and reported have been already fixed. Spell checking in OpenOffice.org (fr_CH) had to be fixed again (LP #139570, this had already been a fixed problem in hardy) and people using some Intel gigabit NICs were not able to use them without risking to brick their hardware (LP #263555). Cifs mount are also automounted again (LP #278994) (but nfs mounts are not, LP #285013). Thanks to everyone involved!

The bad

  • Spellchecking in Pidgin and Tomboy (among others) is broken again because not everyone who speaks French comes from France (LP #278943). The very least would be to stop spellchecking when no dictionary is present (b.g.o #556461 and d.p.i #7310).
  • The new user switcher doesn’t show suspend or hibernate shutdown options (LP #278810).
  • It’s not possible to suspend or shutdown without error if a cifs share is mounted (LP #279043 and LP #211631).
  • NFS shares are not mounted at boot because networking is not up (LP #285013).
  • Webcams are supposed to work better with the new kernel but the opposite is true for me, I can only use it at the tiny 176×144 resolution (LP #281771).
  • OpenOffice.org 3.0 didn’t make it soon enough to be included (LP #267376).
  • Nvidia new binary blob causes screen corruption/refresh issues with compiz enabled (#278139).
  • Flash keep crashing as usual (too many bugs to quote).

The ugly

  • Hardware regressions with the new kernel (mainly Intel wireless hardware working intermitently (LP #277634) or crashing the kernel (LP #263059), yes I have both those cards :-().
  • Samba printers fail because of authentification (LP #283811), even when no authentification is required.

Although I found a lot of minor (and major) annoyances with this new (not yet released) version, I feel that it is overall better than Ubuntu « Hardy Heron » for my day to day work. I still hope some of the bugs quoted here will be fixed before the end of october and will update (striketrough) this post accordingly.

Ubuntu au DIP : premières impressions mitigées

Comme vous le savez peut-être, il était prévu (article de la Tribune de Genève) que toutes les écoles primaires du canton de Genève passent exclusivement à Ubuntu à la rentrée 2007.

Ma copine étant enseignante, j’ai donc pu voir à quoi ressemblait cette migration qui me tient particulièrement à cœur. Comme vous pouvez le penser, tous les ordinateurs n’ont pas été migrés du jour au lendemain en septembre, mais il semble que la migration consiste à installer Ubuntu sur les nouveaux postes de travail livrés à chaque enseignant du canton. C’est donc à cette occasion, il y a quelques jours que j’ai pu mettre la main sur un de ces nouveaux ordinateurs.

Matériel

En ce qui concerne le matériel, rien à dire ; il s’agit d’une machine basée sur un core2duo avec chipset Intel (bon choix lorsqu’on veut utiliser un système d’exploitation libre) et 4Gio de ram (ils ne lésinent pas sur les moyens, surtout lorsqu’on sait que le système d’exploitation par défaut (surprise, voir plus loin) ne permet pas d’exploiter cette mémoire).

L’ordinateur est accompagné d’un écran large 22 ».

Logiciel

C’est là que les bonnes impressions et les espérances se fanent quelque peu.

En effet, au premier démarrage, oh surprise, le chargeur de démarrage (ntdlr) propose de démarrer sous Windows XP ou sous « Linux ». Bien entendu le choix par défaut est Windows XP.

Cela pose quelques problèmes et questions :

  • Pourquoi ne pas utiliser le chargeur de démarrage d’Ubuntu (GRUB) qui est autrement plus puissant que le chargeur de démarrage de Windows (surtout que cela demande un effort supplémentaire lors de l’installation).
  • Pourquoi installer Windows XP alors qu’il ne devait y avoir qu’Ubuntu Linux sur ces machines (d’après Wikipedia, la Tribune aurait rectifié son article dans son édition du lendemain, déception).
  • Ces machines disposent d’une licence de Windows Vista, le contribuable paie donc deux fois la taxe Windows (rien ne semble en effet indiquer que l’état se fait rembourser la licence de Windows vista collée sur le boitier). De là à dire que l’utilisation de logiciels libres ne fait pas baisser les coûts d’exploitations de l’informatique au DIP, il n’y a qu’un pas.
  • Je me demande aussi pourquoi Edubuntu (qui est spécifiquement fait pour l’enseignement) n’a pas été retenu à la place d’Ubuntu.
  • Finalement, pourquoi ne pas mettre Ubuntu comme choix par défaut, en mettant Windows XP par défaut, je fais le pari que très peu d’enseignants aventureux n’oseront (ne sauront) sélectionner la deuxième entrée du menu de démarrage.

Mais le pire reste à venir. Partons de l’hypothèse qu’un enseignant décide de sélectionner explicitement ce « Linux » en appuyant sur les touches de son clavier assez rapidement au démarrage…

Il arrive sur une fenêtre de connexion assez moche (disons plus moche que la fenêtre de connexion par défaut d’Ubuntu), s’identifie et arrive sur un bureau avec un joli papier peint « Enseignement 2007-2008 ».

On remarque immédiatement quelques détails :

  • L’applet météo est utilisé alors que sa fonction est inclue dans l’applet horloge.
  • Les icônes dans les tableaux de bord sont distribuées un peu n’importe où.

Rien de très grave, vous me direz, et je serai d’accord avec vous si :

  • L’agencement du clavier n’était pas faux (ce qui empêche d’écrire une lettre accentuée, pratique pour des enseignants d’école primaire). Et ce alors que je n’ai jamais eu ce problème avec l’installeur d’Ubuntu (j’ai fait plusieurs centaines d’installation). Pour corriger ce point, il faut aller dans système/préférences/clavier/agencements/cliquer sur + (ajouter)/choisir Suisse (français) puis supprimer le mauvais clavier fr_CH et mettre le nouveau clavier par défaut en cliquant dans le petit cercle à droite de « Suisse Français »
  • Le son ne fonctionne pas (même remarque, cela a toujours fonctionné dans mon expérience, sauf si le pilote de la carte son manque ce qui n’est pas le cas ici). Pour corriger ce point, il faut aller dans système/préférences/son/mettre les trois premières options sur « détection automatique » et la dernière option sur HDA Intel (Alsa mixer) à la place de OSS.

Je me demande comment il est possible que cette installation ait passé même un test de 5 minutes d’utilisation. Je me demande également pourquoi des options par défaut qui fonctionnent très bien ont été remplacées par des options qui rendent le système inutilisable ou désagréable à utiliser. Non, je ne vais pas faire de théorie du complot, mais je n’en pense pas moins. Attendez-vous à entendre plein (enfin ceux qui auront voulu/réussi à sélectionner Linux au démarrage) d’enseignants dire « Linux c’est nul, on ne peut même pas écrire avec des accents ; et le son c’est prévu pour bientôt ? ».

Après ces quelques corrections, je continue mon exploration du système. Les documents sont stockés sur une partition NTFS ce qui est bien dans la mesure où l’on souhaite garder Windows. Là où c’est moins bien c’est que cette partition (appelée « Data ») est montée dans /media et apparaît sur le bureau et qu’ils n’ont pas fait de lien symboliques entre les dossiers Document, Musique, Images, Vidéos et les sous-dossiers de Data. Pour faire les choses proprement, il faudrait monter Data dans /mnt, puis faire des liens symboliques depuis les dossiers pré-cités (par exemple Images -> /mnt/Data/mes images). Imaginez l’utilisateur lambda qui enregistre un document depuis OpenOffice.org sous Linux espérer que ce document sera disponible sous Windows ou inversément, vive la convivialité.

Finalement le fichier de configuration de grub contient plein d’erreurs (j’imagine que ça explique pourquoi ils utilisent ntdlr pour charger les systèmes d’exploitation).

J’ai bien entendu rapporté tous ces problèmes au SEM et au projet GeLibrEdu il y a quelques jours et je vous tiendrai au courant si une réponse devait me parvenir (il y a presque un an, je les ai contacté pour leur faire remarquer qu’ils devraient corriger les occurrences de PC et Mac par Windows et Mac sur la page où ils fournissent un DVD plein de logiciels libres, je n’ai jamais eu de réponse…)

Finalement, pour mitiger les dégâts, en attendant qu’ils corrigent leurs installations, j’aide plusieurs enseignants de l’école de mon amie à faire fonctionner leur ordinateur correctement avec des logiciels libres.

Mise à jour 20 octobre 2008 : M. Jean-Luc Corsini, directeur-adjoint du SEM et responsable du secteur logistique a pris contact avec moi. Il m’indique qu’ils ont plusieurs « configurations » différentes de ces machines et qu’ils ont étudié avec intérêt mon message dont certaines remarques leur semble pertinentes et d’autres non. Il me tiendra certainement au courant de la suite donnée à mon message.

Mise à jour 18 février 2009 : J’ai rendez-vous la semaine prochaine avec la direction du SEM afin de discuter de vive voix de ces problèmes.

Dell Suisse me rembourse Windows Vista

Après mes dernières expériences réussies par téléphone chez Dell ces derniers mois, je me suis à nouveau fait remboursé une licence (Windows Vista Business Edition) et ma carte de crédit à cette fois été recréditée d’environ 200CHF ce qui correspond au quart du prix du PC en question (!).

Je pensais à tort que cela ne prendrai à nouveau que quelques minutes, mais j’ai dû cette fois parler à plusieurs interlocuteurs. Néanmoins l’ensemble des téléphones ont pu être faits sur deux jours.

Cela fait donc trois remboursements en moins de trois mois chez Dell ;-) Je ne sais pas si c’est lié à ces téléphones ou plus simplement au nombre de mes commandes, mais les semaines suivantes j’ai eu le téléphone de deux vendeurs différent de chez Dell qui m’ont indiqué être mon canal de contact privilégié avec Dell et qu’il ne fallait pas que j’hésite à les contacter pour mes prochaines commandes. Si je recommande une machine chez eux, j’essaierai peut-être d’en acheter une directement sans logiciels pré-installés en contactant une de ces deux personnes.

P.S. Si vous êtes dans la même situation et que vous souhaitez avoir des exemples de courriers, etc. N’hésitez pas à me contacter.

Dell Suisse me rembourse Windows Vista et Works

Après ma dernière expérience réussie par téléphone chez Dell le mois passé, j’ai commandé un nouvel ordinateur Dell pour un client chez qui je devais installer Ubuntu Linux. Dès le paquet reçu, j’ai pris mon téléphone, affiché les conditions générales de Dell et la copie électronique de la facture et appelé le service client.

Je ne sais pas si Dell commence à comprendre que le remboursement des licences est un droit et pas une faveur exceptionnelle ou si cela vient du fait que j’ai appelé ce service moins de 30 minutes avant sa fermeture, mais après avoir exprimé mon désir de me faire rembourser la licence de Windows Vista Business préinstallée sur cet ordinateur, l’opérateur m’a simplement demandé mes raisons (« je n’accepte pas les termes de la licence et compte installer un autre système d’exploitation (Linux) sur cette machine »), il m’a directement indiqué que je serai remboursé d’un peu plus de 69 CHF sur ma carte de crédit.

J’ai alors décidé de lui demander de me rembourser également la licence de Microsoft Works pour les mêmes raisons (ce que je n’avais pas fait la dernière fois) et il m’a indiqué que cela serait également fait (le prix de Works d’après leur liste est de 2.50 CHF (sic)).

Je dois recevoir un autre PC la semaine prochaine et je pense essayer de demander également le remboursement des WinDVD, Roxio Creator & Co la prochaine fois.

En conclusion, j’espère que cette expérience sera utile à d’autres et que d’autres feront l’effort de faire de même (surtout si cela ne prend qu’une dizaine de minutes) afin de faire comprendre aux fabriquants d’ordinateur qu’une partie de leurs clients refusent la taxe Windows.

P.S. Si vous êtes dans la même situation et que vous souhaitez avoir des exemples de courriers, etc. N’hésitez pas à me contacter