À propos

Ceci est la page personnelle de Jonathan Ernst.

Toutes les pages que vous trouverez sur ce site ont été réalisées en utilisant uniquement des outils opensource et gratuits. Par exemple, le code a été écrit à la main à l’aide de l’éditeur de texte vim, il a ensuite été testé dans le navigateur firefox et l’ensemble du développement a été réalisée sur un PC équipé du système d’exploitation Gentoo Linux. Certaines images ont, quant à elles, été traitées à l’aide de Gimp, puis optimisées à l’aide de pngcrush. Finalement le serveur web utilisé en production est Apache.

1 pensée sur “À propos”

  1. Bonjour,

    J’ai remarqué depuis plusieurs années que chaque fois que je cherche le site de Prodimex, il y a votre page sur vos déconvenues avec cette entreprise auprès de laquelle j’ai aussi eu quelques petits rares problèmes.

    J’aurai aimé savoir s’il m’est possible de réaliser sans trop de difficultés ce type de page qui se présente chaque fois que l’on cherche l’adresse d’une entreprise, pour une mise en garde à l’encontre d’une « entreprise » de Douvaine http://photoaddict.fr, qui profitant des frontières et des frais m’a vendu au prix fort un appareil non conforme à ma commande, amputé d’une partie de ce qui était jugé essentiel à la conclusion du contrat, ce qui rend cet appareil inutilisable.

    Il s’agit d’une bague intermédiaire pour utiliser d’anciens objectifs Nikon, très lourds, sur un Sony Nex. Or la bague commandée comportait un téton de fixation qui est impérativement nécessaire, étant donnée que le propre d’une telle bague est d’avoir un effet téléobjectif qui rend son usage impossible si elle n’est pas fixée sur un trépied. L’impossibilté d’utiliser la fixation directement sur l’appareil découle du fait que les montages sont beaucoup plus lourds que l’appareil et qu’ils ne peuvent que l’endommager. De plus, le processus de fabrication de cette bague n’est pas le même que celui de celle qui a été commandée, ce qui laisse penser qu’elle n’est qu’un copie chinoise d’un produit chinois partiellement différent, sauf bizarrement, pour la marque, l’emballage et le code-barre

    Vu les renseignements trouvés sur internet, cette entreprise est essentiellement un grossiste qui travaille à flux tendus donc avec des stocks très limités, la femme de ce « marchand* cherchant aussi à stimuler le marché des commandes groupées sur facebook. Il semble qu’il s’adresse accessoirement aux particuliers, même s’il n’a pas ce qu’il faut en stock, et qu’il écoule ainsi des produits douteux qu’il ne pourrait pas vendre facilement à des professionnels, pouvant ainsi créer un bénéfice clandestin sur un compte en Chine, en passant à travers les contrôles sans trop de difficultés, les douanes ne devant intervenir que par sondages et ne disposant vraisemblablement pas de spécialistes en la matière.

    Je vous remercie de l’attention que vous porterez à mon message et dans l’attente de votre réponse je vous adresse mes salutations les meilleures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *