HP Suisse me rembourse 600 CHF de logiciels

Après mes différents succès avec Dell et Lenovo (ex. IBM), je viens de terminer une (longue) procédure de remboursement avec le leader des fabricants d’ordinateurs personnels : Hewlett-Packard.

Introduction

Fin 2008, j’ai fait l’acquisition coup sur coup de deux ordinateurs portables HP pour des amis pour lesquels j’ai installé Ubuntu Linux. Comme d’habitude les modèles qui les intéressaient n’étaient pas disponibles sans système d’exploitation et logiciels pré-installés.

Premières tentatives

Dès réception du premier modèle, j’ai donc contacté tour à tour, le support pour portables HP où on m’a dit d’appeler le support pour portables HP professionnels qui m’a demandé d’appeler le service client, qui m’a demandé d’appeler le service vente, ce dernier service m’a demandé de contacter le service des réclamations par e-mail car ils ne pouvaient pas m’aider !

Après de nombreux e-mails et téléphones avec le service des réclamations, je n’avais toujours pas reçu la somme due en remboursement des licences d’utilisation des logiciels dont je n’accepte pas les termes. Pire, ils m’ont indiqués qu’ils n’étaient pas au courant qu’un contrat de licence de l’utilisateur final (CLUF) était affiché lors du premier démarrage de leurs machines (vive la mauvaise foi) et ils m’ont demandé de leur envoyer une copie des termes en question :

De:     Jonathan Ernst
À:     xxx.xx@hp.com
Sujet:     À l’attention de M. S.
Date:     Vendredi, 21 novembre 2008

Cher Monsieur,

Je vous remercie pour votre téléphone.

Voici comme convenu quelques extraits de votre propre contrat de
licence, affiché au démarrage de chaque ordinateur équipé de Windows que
vous vendez :

—————————
[…]Si vous n’acceptez pas les modalités de l’accord, cliquez sur le
bouton indiqué votre rejet et n’installez, ne copiez, ne téléchargez ou
n’utilisez pas de quelque manière que ce soir les logiciels. Vous pouvez
obtenir le remboursement intégral des logiciels inutilisés[…]
—————————

Ainsi que l’extrait de la seconde licence (celle de Microsoft Windows)
également affichée au démarrage :

—————————
[…]En utilisant le logiciel, vous acceptez ces termes.
Si vous ne les acceptez pas, n’utilisez pas le logiciel.
Contactez le fabricant ou l’installateur afin de connaître leurs modalités de retour des marchandises
pour vous faire rembourser.
—————————

Je suis étonné que personne chez HP ne connaissent l’existence de ces
contrats de licence de l’utilisateur final (CLUF) puisque ces licences
sont affichées sur tous vos ordinateurs.

En outre, votre société a déjà procédé à plusieurs remboursements (de
gré ou de force) par le passé. Vous avez notamment été condamné l’année
passée en Italie au paiement de 2300 euros (dont 140 euros de logiciels)

http://www.zdnet.fr/blogs/2007/10/29/hp-condamne-a-rembourser-un-microsoft-windows-en-italie/

Je vous invite également à vous sensibiliser sur la question en
consultant le site : http://www.racketiciel.info/

Les logiciels dont je souhaite obtenir le remboursement sont notamment :

– Microsoft Windows Vista Home basic OEM
– WinDVD
– Roxio
– Mc Afee (2 mois)
– MS Office 2007 ready

Notez que vous pouvez probablement vous faire rembourser de ces sommes
auprès des éditeurs de ces logiciels.

Meilleures salutations

Je suis donc passé à l’étape courrier (j’ai envoyé une facture pour chacun des ordinateurs, suivi, à échéance, de menaces de poursuite). J’ai finalement reçu une réponse écrite (en anglais alors que nous avions toujours communiqué en français). Selon eux, leur politique de retour est en adéquation avec les meilleures pratiques de l’industrie (alors même que je leur ai signalé à de maintes reprises que leur deux plus grands concurrents avaient accédé à mes précédentes demandes et qu’ils avaient récemment été condamné pour des faits similaires en Italie).

Voici ma réponse :

De:     Jonathan Ernst
À:     xxx.xx@hp.com
Sujet:     Votre lettre recommandée
Date:     Vendredi, 09 janvier 2009

Bonjour,

J’accuse réception de votre réponse en anglais à mon courrier en
français (vous avez visiblement les ressources nécessaires pour faire
traduire les contrats de licences utilisateurs que vous ne respectez pas
en français, mais pas assez pour répondre à vos clients dans la langue
dans laquelle ils vous écrivent et achètent vos produits).

Comme expliqué pour ma demande de remboursement précédente (pour
laquelle j’attends toujours le remboursement), je n’ai que faire de vos
arguments fallacieux.

Premièrement votre politique de remboursement n’est pas en ligne avec
les meilleures pratiques de l’industrie comme vous l’écrivez puisque IBM
et Dell, vos deux plus gros concurrents, ont effectué le remboursement
des logiciels non utilisés dans un cas identique lors de mes précédents
achats : https://ernstfamily.ch/jonathan/tag/tax/

Ensuite, même si c’était le cas, cela n’a aucune importance puisque le
CLUF me donne explicitement droit à un remboursement en cas de non
acceptation des termes de la licence. Je vous rappelle encore une fois
que vous avez d’ailleurs récemment été condamné en Italie à ce sujet :
http://www.zdnet.fr/blogs/2007/10/29/hp-condamne-a-rembourser-un-microsoft-windows-en-italie/

Vous pouvez continuer tant que vous le souhaitez à vous cacher derrière
votre département légal, mais cela ne m’empêchera pas de mettre, sans
remboursement de votre part, votre direction aux poursuites comme
indiqué dans mes dernières lettres recommandées adressées à votre siège
et à MM P. et B.

Vous trouverez en outre attaché à cet e-mail le projet de réquisition de
poursuite qui sera envoyé, sans nouvelles satisfaisantes de votre part,
avant la fin de ce mois.

Tous droits réservés.

Mise aux poursuites de HP Suisse et de certains membres de sa direction

Hewlett-Packard Suisse et plusieurs membres de sa direction n’ayant pas donné suite à mon dernier avis avant poursuites envoyé par lettre recommandée (à l’adresse de la société et à leur adresse personnelle), j’ai envoyé la réquisition de poursuite auprès des offices compétants.

Enfin une réaction !

C’est en février 2009 (soit deux mois après le dernier avis avant poursuites) que mes débiteurs ont reçu leur commandement de payer. M. B., gérant de HP Suisse Sàrl s’est donc fendu d’un e-mail (qu’est-ce qu’il ne fait pas faire pour obtenir une réponse à ses courriers) :

De:     M B. <xxx@hp.com>
À:      Jonathan Ernst
Cc:    yyy@hp.com
Sujet:     Poursuite
Date:     Mercredi, 19 février 2009 17:28:29

Monsieur,

Faisant référence à votre lettre recommandée du 17 décembre 2008, ainsi qu’à votre commandement de payer (poursuite n° XXXXXX) qui m’est parvenu cette semaine, je déclare mon opposition.

Je respècte le fait que vous insistiez par principe à vos droits, ce qui est tout à fait légitime. Cependant, je ne vous ai personnellement jamais vendu ni facturé aucun produit HP et je ne cautionne pas le fait d’aller jusqu’à me poursuivre en privé pour un remboursement de licences de logiciels pré-installés sur des produits HP.

Néanmoins, je vous confirme que la comptabilité vous versera dès demain un montant de CHF 600 sur votre compte CCP XX-XXXXXX-X afin de couvrir tous vos frais. Par conséquent, nous vous prions de retirer la poursuite engagée contre M P. et M B.

Je vous laisse à vos opinions et à vos principes ainsi qu’à la fierté peu glorieuse d’avoir récupéré les frais de licences facturées avec nos produits HP, que vous avez par ailleurs soutiré « de gré ou de force » auprès d’autres fabricants tels que Dell, Lenovo et IBM pour reprendre vos propres citations.

Je vous adresse, Monsieur, mes salutations distinguées,

M. B

J’en arriverai presque à plaindre ce Monsieur, voici ma réponse après avoir encaissé la somme promise :

De:     Jonathan Ernst
À:     M. B. <xxx@hp.com>
Cc:     yyy@hp.com
Sujet:     Re: Poursuite
Date:     Mercredi, 26 février 2009 19:39:46 +0100

Monsieur,

Le jeudi, 2009-02-19 M. B. a écrit:
> Monsieur,
>
> Faisant référence à votre lettre recommandée du 17 décembre 2008,
> ainsi qu’à votre commandement de payer (poursuite n° 4131585) qui m’est
> parvenu cette semaine, je déclare mon opposition.
>
> Je respècte le fait que vous insistiez par principe à vos droits, ce
> qui est tout à fait légitime. Cependant, je ne vous ai personnellement
> jamais vendu ni facturé aucun produit HP et je ne cautionne pas le
> fait d’aller jusqu’à me poursuivre en privé pour un remboursement de
> licences de logiciels pré-installés sur des produits HP.

Je regrette que ma démarche vous ait causé du tort, mais ce qui est
encore plus regrettable c’est que j’aie dû aller jusqu’à cette
extrémité pour obtenir ce qui m’était dû par contrat.

En outre, je trouve cela un peu déplacé de jouer la surprise et
l’indignation alors que vous reconnaissez vous-même un peu plus haut avoir
été informé de ma démarche par courrier recommandé en décembre.
Peut-être auriez-vous dû prendre les mesures nécessaires pour éviter
cette situation à ce moment là ?

En tant que gérant vous parviendrez certainement à faire en sorte que
les différents services téléphoniques de Hewlett Packard Suisse ainsi
que le service des plaintes de votre société soient plus au fait des
droits de vos clients afin que cette situation ne se reproduise jamais.
Je reste par ailleurs à votre disposition si vous souhaitiez en apprendre
plus sur le véritable parcours du combattant qui m’a forcé à agir de la
sorte.

Il est clair pour moi que la politique actuelle (ignorer les courriers,
prétendre que les contrats de licences n’existent pas, etc.) de votre
société est destinée à décourager vos clients de faire valoir leurs
droits ce qui est inacceptable pour une société comme la votre. Pour
cette raison, je n’hésiterai pas à assister toute personne intéressée
à faire valoir ses droits tant qu’un processus de remboursement simple et
transparent (ou, mieux encore, un processus d’achat ne forçant pas la
vente liée) ne sera mis en place par les fabricants d’ordinateurs
personnels.

>
> Néanmoins, je vous confirme que la comptabilité vous versera dès
> demain un montant de CHF 600 sur votre compte CCP XX-XXXXX-X afin de
> couvrir tous vos frais. Par conséquent, nous vous prions de retirer la
> poursuite engagée contre M. B et M P.

J’ai procédé aux démarches nécessaires pour annuler ces poursuites (y
compris celle contre votre siège) et accuse réception de votre paiement.

>
> Je vous laisse à vos opinions et à vos principes ainsi qu’à la fierté
> peu glorieuse d’avoir récupéré les frais de licences facturées avec
> nos produits HP, que vous avez par ailleurs soutiré « de gré ou de
> force » auprès d’autres fabricants tels que Dell, Lenovo et IBM pour
> reprendre vos propres citations.

Ces frais ne sont en aucun cas « soutirés » aux fabricants comme vous semblez
le penser. Il s’agit simplement d’un remboursement proposé par les
éditeurs de ces logiciels lorsque le contrat de licence qui les accompagne
n’est pas accepté par l’utilisateur final.

Cela ne coûte donc absolument rien aux fabricants que vous citez. Bien
entendu, si, de votre côté, vous ne souhaitez pas faire les démarches
pour être remboursé auprès de vos fournisseurs de logiciels cela vous
regarde.

Quant à ma fierté, sachez que cette démarche n’est motivée que par des
principes et non par l’argent : faire valoir mes droits et ne pas payer 20
à 30% du prix d’un ordinateur pour des logiciels dont je
n’ai pas l’utilité. Qui sait, un jour peut-être permettrez-vous à vos
clients de choisir les logiciels qu’ils souhaitent voir préinstallés
(principe de l’opt-in au lieu de l’opt-out) sur vos machines et rendrez
cette procédure et les désagrément causés aux fabricants et à leurs
clients inutiles.

Meilleures salutations.

Conclusion

Cette fois-ci, j’ai vraiment pensé que Hewlett-Packard allait faire la sourde oreille jusqu’au tribunal. Néanmoins, comme cela avait déjà été le cas avec une de mes premières expériences en la matière, la menace (dans le cas de Dell) ou la mise effective en poursuites a à nouveau provoqué une réaction et à forcé les débiteurs à me rembourser ce qui m’était dû.

Il est malheureux de constater à quel point il est difficile de faire valoir ses droits en matière de détaxe informatique. J’ose espérer que ce genre d’initiatives ainsi que celles relayées par le projet détaxe de swisslinux, le site racketiciel.info au niveau français et racketware.info au niveau international, permettront à tout un chacun de ne pas payer inutilement des frais de licences pour des logiciels dont ils n’ont pas l’utilité (soit parce qu’ils ne souhaitent pas les utiliser, soit parce qu’ils les possèdent déjà) quel que soit leur choix de matériel. Une présentation claire des prix de ces « logiciels inclus » ainsi que leur optionnalité serait au bénéfice des consommateurs et des fabricants d’ordinateur.

Afin de multiplier ces démarches et d’encourager les fabricants à changer leurs pratiques malhonnêtes, n’hésitez pas à faire connaître vos procédures (réussies ou non) auprès des groupes cités précédemment ainsi qu’à demander de l’aide (coaching).

Annexes

Voici une liste de documents non exhaustifs permettant de retracer les échanges de courriers que j’ai eu avec Hewlett-Packard :

2008-12-17 facture premier HP
2008-22-12 facture second HP
2008-17-12 dernier avis avant poursuites (sans annexes, une lettre similaire a été envoyé à deux membres de la direction d’HP)
2009-01-08 réponse HP
2009-05-02 réquisition de poursuite (sans annexes, un formulaire similaire a été envoyé aux deux cantons où étaient domiciliés les deux membres de la direction visés par ma poursuite)

38 pensées sur “HP Suisse me rembourse 600 CHF de logiciels”

  1. super,
    bravo,
    je vais acheter un HP cet année, je ne sais pas si j’aurais autant de courage que toi.
    Maismerci tout de même pour les infos.
    Tchao
    Daniel

  2. Bonjour,

    Respect à toi pour tant de tenacité pour faire valoir le droit du consomateur.
    J’ai vraiment été impressionné par ta démarche et les epreuves que tu as du surmonter.

    Félicitations,

    Pierre

  3. Bravo à ta ténacité.

    Il faut multiplier ce genre de choses, pour qu’en fin les droits du consommateur soient respectés. C’est hallucinant quelle énergie il faut dépenser, et comme il faut se préparer à être presque insulté (la lettre de M.B, c’est quelque chose…) pour quelque chose écrite clairement sur le CLUF…

    Ton témoignage me motive.

  4. Bravo,

    Je suis également touché par ta démarche.

    J’ignorai les tenants et les aboutissants de cette vente liée et surtout les droits qui nous en protège en théorie.
    Ta réussite et ta vision du monde meilleur me réconfortent. Je suis un utilisateur massif d’informatique et fervent adepte de GNU/Linux. Un jour j’espère avoir la fierté de contribuer moi aussi à tout ce qu’il nous apporte.

    Bonne chance à toi, Don Quichotte des temps modernes.

  5. Un grand bravo pour être allé jusqu’au bout.
    J’espere que les choses changeront, et qu’il n’y aura plus besoin de ces procédure pour avoir le choix des logiciels pré-installés (ou pas).

    En attendant il faut continuer ce genre de procédures.

  6. Bonjour Jonathan
    Pas mal le ptit parcours du combatant que tu as du traverser!
    Par contre, essaye de modifier ta première facture que tu as adressé (et laissé en PJ), il y a tes coordonnées CCP..
    A bon entendeur,

    Blesso

  7. Félicitations ! Peut-être qu’ils comprendront enfin que le respect d’un contrat ou d’une licence, ca doit marcher dans les 2 sens.

  8. Bravo pour ta démarche !

    Je ne comprends toujours pas pourquoi ils n’acceptent pas les propres licences des produits qu’ils vendent…

    J’espère vraiment que cette expérience les sensibilisera sur les droits des clients et qu’elle permettra à d’autres personnes de se faire rembourser sans devoir faire toute cette démarche 😉

  9. Félicitations. Je fais partie de ces consommateurs qui ne veulent tout simplement plus jeter l’argent par la Fenêtre comme c’est le cas actuellement. Il serait bon que ces sociétés réalisent l’existence d’un marché pour des PC sans système d’exploitation à moindres coûts.

  10. Bravo pour ton courage. Mais je ne partage pas l’enthousiasme des autres commentaires. Si j’ai bien tout suivi, tu as obtenu 600Chf non pas par respect du contrat, mais en échange de l’abandon des procédure pour le faire respecter.
    C’est une victoire (méritée) pour toi, mais pas pour les consommateurs.
    Salutations

    1. @Gadjou

      J’ai obtenu 600 CHF sur 615 CHF demandés en rapport avec le prix des licences et aux frais de procédures.

      En effet, vu que l’affaire s’est arrêtée juste avant les tribunaux elle n’a pas une conséquence directe pour les autres consommateurs.

      Néanmoins en publiant le plus largement cet article (ainsi que mes articles précédents) et en encourageant d’autres consommateurs à faire des procédures similaires j’espère que chaque remboursement obtenu (que ce soit en échange de l’abandon de la procédure ou en remboursement des logiciels inutilisés) poussera un peu plus les fabricants à changer leur politique en la matière.

  11. Bravo, je ne pensait pas que cela marcherait aussi en Suisse.

    Lors de mon prochaine achat je n’hésiterai pas à me faire rembourser, merci pour ton exemple.

  12. et bah ! moi j’ai aussi un HP j’ai voulu me faire remboursé de mes logiciels et je me suis gentiment fait renvoyé chié. J’attend de racketiciel.info me recontacte pour poursuivre ma procédure contre HP France. Mais j’avoue, beaucoup de courage de ta part et j’aimerai bien prendre conseil de ta part consernant ma procédure.

  13. Bonjour,

    Tout d’abord, bravo pour ce remboursement. Il y a quelques temps, j’ai failli vivre une situation similaire avec Dell:

    http://ponceto.blog.free.fr/index.php?post/2009/01/30/halte-au-racketiciel

    mais par manque de temps, je n’ai pas investi dans la machine nommée, et donc par voie de conséquence pas demandé de remboursement à Dell 😉

    Par contre, j’ai contacté une antenne locale d’une grande association de consommateurs (UFC que choisir en l’occurence) et l’antenne locale de la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) mais ces deux entités sont restées sourdes à mon appel … à croire qu’ils cautionnent le racketiciel !!

    Encore bravo

    1. @PoncetO

      Intéressant, un Suisse qui m’a contacté récemment pour un remboursement chez Dell m’a indiqué avoir contacté « Bon à savoir » (l’équivalent d’« UFC que choisir ») et ils ne semblaient rien savoir sur le sujet non plus (ils l’ont dirigé sur l’institut de la propriété intellectuelle (sic)). Quant à notre équivalent de la DGCCRF (la COMCO, commission de la concurrence), en 2001, ils ne semblaient pas voir de problème non plus en prétendant qu’il était facile d’obtenir des ordinateurs avec d’autres systèmes d’exploitation (ou pas de système d’exploitation du tout) : http://wiki.swisslinux.org/fr/association/projets/detaxe/200103_comco et que de toutes façons les consommateurs voulaient avoir des logiciels Microsoft sur leurs ordinateurs (comme s’ils avaient le choix).

      Difficile à savoir s’il s’agit d’un cautionnement ou simplement d’un cas d’ignorance de la réalité.

      « Never attribute to malice that which can be adequately explained by stupidity. » (c.f. Rasoir d’Hanlon)

  14. Bravo pour cet article. Nullement diffamatoire, mais met à jour une chose… En Suisse, le service clientèle, autant auprès d’un constructeur d’ordinateurs, TV, caméras vidéo ou encore automobile, ressemblent davantage à une politique digne d’une république bananière, qu’à un pays moderne, faisant partie de l’occident !

    J’ai eu le même souci avec Apple. Mon épouse m’a offert un Imac Intel courant de l’été 2006 & avait acheté une prolongation de garantie de 2 ans. Donc, trois au total.

    Aux 3 magasins « agréés » Apple, au service clientèle, on m’a tenu le même discours. « Vous n’êtes pas content, rien ne vous empèche d’aller ailleurs ! » Ils ont raison. Certe, mais si il est clairement manqué de respect au client, pas étonnant qu’après la mauvaise image de telle ou telle entreprise se propage comme une traînée de poudre.

    Le magasin Mémoire Vive de Lausanne, m’a même dit « la technologie évolue vite. Il faut changer pour remettre à jour ! » Mais pourquoi changer ce qui marche ? SI je voulais d’ordinateur tous les 6 mois ou tous les ans, j’achèterai uniquement un ordinateur professionnel d’occasion à 300 chf au lieu d’un Mac à 3’000 chf ?!

    Dernier point, l’expression « il faut » est pour les gens qui n’ont pas envie de travailler & qui n’ont aucune envie d’évoluer ou de faire avancer les choses ! Je ne suis pas de ce bord là… à méditer donc.

  15. Étrange… et amusant a la fois…

    Dans mon cas, je prend une autre approche :
    Si je ne peux choisir l’OS de mon choix ou demandé l’appareil sans OS directement du fabriquant par téléphone…

    Comme j’insiste, d’habitude ont me dit que les modèles ne sont pas disponible sans OS ou qu’ils ne pourront les supportés… donc ils ne les vendront pas sans OS…

    Alors je n’achète tout simplement pas et je m’assure qu’ils savent qu’ils ont perdu une vente…

    C’est une autre approche, plus douce. mais comme professionnel, je n’ai malheureusement pas de temps a perdre avec des ******* (explétif de votre choix)…

    Mais de toute façon, c’est bien connus, les utilisateurs Windows ont BEAUCOUP de temps a perdre… 😉

  16. Très bon article!
    Je songerai très fortement à me faire rembourser au prochain achat de portable. Toutefois, je ne comprend pas un détail: Le commandement de payer à été envoyé à la société HP (ce qui est normal), pourtant dans le dernier e-mail venant du gérant d’HP Suisse il déclare avoir reçu la poursuite à son nom (ce qui n’est pas normal et je comprend qu’il se plaigne). Qu’en est-il? A qui la poursuite a-t-elle été envoyée?

    1. @Matthieu
      Merci pour ton commentaire.

      Le commandement de payer à été envoyé à la société HP (ce qui est normal), pourtant dans le dernier e-mail venant du gérant d’HP Suisse il déclare avoir reçu la poursuite à son nom

      Dans le cas d’une Sàrl (c’est le cas de HP Suisse), il convient (en tout cas c’est ce que m’a conseillé une personne qui travaille au service contentieux d’une autre société) de poursuivre la société et ses gérants car ils sont solidairement responsables des dettes contractées par la société. Le dernier avis avant poursuite ainsi que la poursuite elle-même a donc dans ce cas été envoyée au siège de HP Suisse ainsi qu’à deux de ses gérants (on peut trouver le nom des gérants dans le registre du commerce sur Internet dans ce genre de cas).

      (ce qui n’est pas normal et je comprend qu’il se plaigne)

      Je comprend que cela ait quelque peu « dérangé » le gérant en question. Néanmoins, qu’il soit normal ou non de mettre aux poursuites les gérants comme on me l’a conseillé, le fait est qu’ils ont été personnellement prévenus de ma démarche plusieurs mois avant l’envoi de la poursuite à l’office des poursuites (par lettre recommandée) et qu’ils n’ont pas jugé utile de prendre contact avec moi ou de demander à leurs services de répondre à mes autres courriers restés sans réponse (courriers envoyés à HP directement donc).

      Je suis en train de préparer un dossier avec un ami avocat concernant la vente liée et la détaxe qui pourra servir de base légale dans ce genre de cas ; je profiterai de lui demander son avis sur la légitimité de cette façon de faire ; il n’en reste pas moins que ce qui est le plus regrettable c’est de devoir en arriver là pour obtenir l’attention de ces sociétés.

  17. Merci pour ta réponse, je comprend mieux les raisons et je pense que tu as eu raison.
    En tout cas, tes efforts ont vraiment l’air de faire avancer les choses: (cf article sur ubuntu au DIP et GEtax pour ubuntu) Félicitations!

  18. Ubuntu 9.04 est en train de s’installer gentiment, depuis une clé USB, sur mon Dell mini 12 (inspiron), reçu cet après-midi…
    Merci pour ces explications qui m’ont bien inspiré ! J’ai bien suivi le guide de racketiciel.info et je vais tenir ferme jusqu’au remboursement d’XP en bonne et due forme. Le libre nous rend de sacrés services et les blogs comme celui-ci aussi !
    Ca y est, Ubuntu « Jaunty Jackalope » tourne 😉

  19. Bonjour,

    Je suis fort intéressé par la démarche entreprise.

    J’ai tenté de prendre des renseignement pour un remboursement des logiciels Windows dans 3 enseignes (en Suisse): Media Markt, Interdiscount et Steg. J’ai eu en tout 5 interlocuteurs et de la part de tous j’ai eu une réponse négative, au motifs suivants:

    – peut-être qu’en France, ça se fait, mais pas en Suisse.
    – un ordinateur est vendu en tant que « tout »
    – ben il faut acheter un en pièce et le faire monter
    etc.

    Bref, arguments qu’on lis et entend partout…

    1. @J. Matrox
      Bravo pour cette prise de renseignements. J’espère que vous avez pu indiquer au vendeur / son supérieur hiérarchique que vous n’achèterez pas d’ordinateur dans leur enseigne à cause de ce refus. Petit à petit, les mentalités changeront peut-être.

  20. Bonjour,

    Tout d’abord, bravo pour vos démarches (difficiles), qui encouragent les autres à faire de même ! Peut-être qu’un jour nous obtiendrons gain de cause et que les logiciels seront optionnels, malgré les artifices des constructeurs (cf « geste commercial »).

    Je serais très intéressé à être tenu au courant de l’avancement de votre dossier. En effet, j’étudie actuellement l’informatique dans une école, et je pense que de nombreux apprentis informaticiens pourraient être intéressés à acheter un PC portable sans OS pour y installer du libre.

    Merci et encore une fois félicitations

    1. @Marc
      Je participe (avec notamment des membres de swisslinux.ch et du GULL) à la mise en place d’un site d’information sur le sujet en Suisse (le site sera notamment disponible sur http://detaxe.ch). En plus d’un générateur de lettre pour obtenir un remboursement et d’autres informations utiles, des informations légales seront présentées (vente liée, jurisprudence, etc.). Cela permettra de centraliser les informations sur ce « dossier » en Suisse.

      N’hésitez pas à me contacter si vous avez besoin d’aide pour vos futures démarches (que ce soit pour le remboursement de logiciels inutilisés ou pour la mise en place de solutions libres sur les ordinateurs utilisés dans votre école).

  21. C’est en tombant sur votre blog et sur vos articles pour le remboursement de logiciels non utilisé que j’ai été inspiré. Devant acheter un nouveau laptop, j’ai pris contact avec mon constructeur fetich, « Toshiba ». Après plusieurs échanges téléphoniques et email, j’ai obtenu le remboursement de Windows Vista auprès de Toshiba Europe (Toshiba Suisse n’existant pas).

    Si pour votre projet detaxe.ch vous avez besoin de mes correspondances, n’hésitez pas à m’écrire un email.

    1. @Gregco
      Merci pour ce témoignage ! Je recueille volontiers votre expérience détaillée ainsi que vos correspondances qui nous servirons à étoffer detaxe.ch (surtout qu’il s’agit à ma connaissance du premier remboursement connu en Suisse avec Toshiba). Vous pouvez m’envoyer tout ça à jonathan @ le_nom_de_domaine_de_ce_site et je reprendrai contact avec vous à mon retour de vacances.

  22. Bravo pour ta ténacité!
    Je viens d’acquerir un HP Probook 4710s recu aujourd’hui.
    Je suis en train de créer une société (en France) dont le but est de promouvoir Linux auprès des particuliers et entreprises (Lindom).
    A l’instant ou j’écris j’installe Mandriva 2009.1 sur le portable. Je n’ai pas accepté les CLUF (ce qui est marrant c’est qu’il y a une case « J »accepte » mais pas « Je refuse »!). Sur 320Go environ 40Go sont déjà réservés à Windows.
    Ce qui est scandaleux egalement c’est que sur le site de HP on peut acquerir le meme PC avec Suse mais a un prix bien plus elevé que ce que je l’ai payé chez un revendeur! Ahurissant! Ils pourraient le proposer nu dans ces conditions puisqu’ils SAVENT faire du Linux!
    J’hésite encore à me lancer dans la démarche de me faire rembourser mais vais peut etre le faire a titre d’exercice pour mes futurs clients potentiels: en effet je voudrais leur proposer de se faire rembourser les licences (par mon biais), leur installer Linux et me faire payer le service par le remboursement.
    C’est apparemment d’ores et deja possible sans trop de problemes avec Fujitsu et Asus.
    Ceci dit les CLUF de HP sont speciales : si on refuse le logiiel on refuse egalement le PC non? Ca n’est pas clair et a mon avis si c’est le cas c’est illegal.
    Je compte egalement proposer mes sevices a des assembleurs et revendeurs pour lever l’excuse « ah mais on ne sait pas faire installer linux; on ne nous livre les becanes qu’avec µsoft! ».
    Je vais me renseigner sur le site de racketiciel sur les demarches à faire.
    Librement.
    David.

  23. J’ai achete sur le site http://h20386.www2.hp.com/SwitzerlandStore/Default.aspx
    le HP Mini 210-2200 PC Serie je l’ai recu aujourdhui et je l’ai mis en marche mais je me suis rendu tout de suite compte que l’ecran de 10 pouce m’est juste impossible a utiliser. Je voudrais renvoyer le mini pc et me faire integralement rembourser. Seulement sur le site il a aucun lien vers un remboursement ou un retour au fournisseur.
    Que conseilles tu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *