Ubuntu One : Canonical présente son alternative à Wuala/Dropbox

En tant que membre Ubuntu, j’ai été invité à tester le nouveau service de « cloud computing » de Canonical, Ubuntu One. D’autres services seront ajoutés par la suite, mais il s’agit pour l’instant d’un clone des services offerts par exemple par Wuala et Dropbox, soit du stockage de document en ligne avec possibilité de synchronisation entre plusieurs ordinateurs. Du côté des plans de stockage, ils proposent actuellement un plan gratuit pour 2Go de données et un plan à 10$/mois pour 10Go.

Du point de vue utilisateur, il accède à ses fichiers soit par le site Web d’Ubuntu One, soit à travers le dossier Ubuntu One dans son dossier personnel.

Après un rapide test, voici les points négatifs et positifs que je retiens :

Points négatifs

  • la partie serveur est propriétaire (c’est aussi le cas des deux autres services que j’ai cité auparavant ; pour un serveur et un client libre, il existe iFolder)
  • les données ne semblent pas être cryptées sur le serveur (ce qui est le cas avec Dropbox par exemple)
  • le client n’est disponible que pour Ubuntu actuellement (pas d’autres distributions ou systèmes d’exploitation ; pour ceux-ci, il faut passer par l’interface Web)

Points positifs

  • le client est très simple à installer et fonctionne bien même avec la version 64 bits d’Ubuntu (ce qui n’est pas le cas de Wuala par exemple selon mon expérience)
  • intégré au gestionnaire de fichiers Nautilus et au système de fichiers
  • le plan à 10$/mois soutient les efforts de Canonical pour le développement d’Ubuntu
  • le client est libre (GPLv3 et Creative Commons)

Je n’utilise pas personnellement de service de stockage de fichiers en ligne, mais j’en ai déjà installé pour d’autres utilisateurs. Pour moi, le problème principal d’Ubuntu One reste le fait que les données ne sont pas chiffrées sur leurs serveurs (j’ai rapporté à ce sujet le bug #375289).

Mise à jour 15 mai 2009 : Juste pour que ce soit clair, je ne vois pas de problème à ce que Canonical utilise le nom d’Ubuntu pour vendre de l’espace de stockage en ligne afin de financer son fonctionnement. Par contre je regrette beaucoup que la partie serveur d’Ubuntu One ne soit pas libre alors que cela n’empêcherait pas cette société de vendre ledit espace de stockage ; espérons que cela change.

4 pensées sur “Ubuntu One : Canonical présente son alternative à Wuala/Dropbox”

  1. C’est un système propriétaire (avec un client libre ok), mais bon c’est du proprio avec des vues commerciales affichées, je vois mal la rapport pour faire passer ce billet sur le planet libre ?!

    1. @Pirouli
      Salut,

      C’est un système propriétaire (avec un client libre ok)

      Il s’agit d’un (nouveau) logiciel client libre qui fonctionne uniquement sur un système d’exploitation libre ; oui la partie serveur n’est pas libre (et je l’indique comme inconvénient dans le billet justement en espérant que ça change, ou, si ça ne change pas, comme avertissement pour les gens qui penseraient à tort que la société qui finance Ubuntu produirait systématiquement des systèmes 100% libres) ; à mon avis ça suffit pour être digne d’intérêt sur le planet, mais je peux bien sûr me tromper.

      […] avec des vues commerciales affichées

      Avoir des vues commerciales n’est pas antinomique avec le libre à ma connaissance.

      Merci pour tes commentaires.

  2. J’oubliai : iFolder, libre, mmmm je préciserai quand même que c’est du Mono/C# est que cela pose quelques soucis encore sur le coté « libre »

  3. Ping : UbuntuLinux-fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *